Euridis Business School lance son bachelor vente et négociation commerciale en post-bac !

Le 26 septembre 2017 – Bonne nouvelle ! L’école de commerce, Euridis Business School, lance son bachelor vente et négociation commerciale en post-bac à partir de septembre 2018.
Le bachelor sera proposé en 3 ans sur le campus de Lyon.

 

Perrine Puberl, directrice du campus de Lyon nous répond.

Tout d’abord, pourquoi avez-vous ouvert cette nouvelle formation ?

Il s’agit du même Bachelor Vente et négociation commerciale, nous avons voulu proposer notre formation en post bac. Il s’agit d’une formation en prépa intégrée qui s’adresse à tous les bacheliers qui ont envie de faire du commerce. En effet, nous avons voulu répondre à une demande des étudiants de ne plus faire de prépa et d’intégrer directement une école dans le supérieur. Il s’agit d’une formation en 3 ans, avec la possibilité de faire la 3ème année en alternance. Les deux premières années sont en initiales avec des stages et un séjour à l’étranger.

Comment intégrer le bachelor vente et négociation commerciale à Lyon ?

Ce Bachelor Vente et négociation commerciale est accessible à l’ensemble des étudiants ayant validé ou en cours de validation d’un baccalauréat. L’admission au sein de l’école de commerce se fait via un concours. Ce concours est constitué de plusieurs épreuves dont un QCM sur la culture générale et l’anglais. Un entretien individuel est prévu afin d’approfondir les motivations des futurs euridissiens. Les résultats du concours sont connus une semaine après la date de passage. Attention l’admission en post bac +2 est toujours proposée.

Quel est le programme de la licence vente et négociation commerciale ?

Notre programme est basé sur une pédagogie concrète, pratique et professionnelle afin de former aux métiers de la vente B to B. Pour ce faire, une pédagogie participative sera dispensée à nos étudiants. De plus, des stages obligatoires sont prévus pendant les deux premières années du bachelor vente et négociation commerciale. Afin de donner encore plus de place à l’anglais, un séjour à Dublin sera organisé lors de la première année. La dernière année peut être en alternance.

Les débouchés après notre bachelor vente et négociation commerciale en 3 ans ?

Le système de l’alternance est un gros atout sur le marché de l’emploi. En effet, il s’agit de profils très recherchés car ils disposent déjà des codes de l’entreprise et peuvent justifier d’une expérience terrain. La plupart des étudiants choisissent de continuer en master ingénieur d’affaires. Les débouchés sont très importants : 97 % des étudiants signent un CDI dans les 3 mois après la fin de la formation à des postes d’ingénieurs d’affaires, de business developers ou de responsables grands comptes. De nombreux étudiants se lancent également dans un projet entrepreneurial. En plus de la grande employabilité, les salaires sont à des niveaux très élevés. En effet, le salaire moyen est de 41 600 € à la sortie de l’école.

La date de rentrée pour le bachelor vente et négociation commerciale en 3 ans

Le début de la licence vente et négociation commerciale aura lieu le 24 septembre 2018.

Des questions sur le concours ? les dates de rentrées ? la formation bachelor commerce ? N’hésitez pas à nous contacter ou à venir à notre soirée portes ouvertes le mercredi 22 Novembre à partir de 17h : inscription !

L’importance de l’ingénieur d’affaires dans le secteur de l’IT

Le métier d’ingénieur commercial spécialisé dans les nouvelles technologies (ou ingénieur d’affaires IT) a le vent en poupe. Il est plébiscité par les entreprises de services du numérique (ESN), d’après une récente enquête du syndicat professionnel Syntec Numérique. Quelles sont les compétences nécessaires ? A quel salaire peut prétendre un ingénieur commercial ? Quelle formation faut-il envisager ?

ingenieur-affaires

Définir un métier technique

Les ingénieurs d’affaires IT jouent un rôle prépondérant au sein des entreprises du secteur numérique. Sans eux, la vente de produits numériques, de solutions informatiques ou d’applications ne serait pas possible. Outre le profil commercial, l’ingénieur d’affaires doit posséder de solides compétences techniques pour convaincre ses clients. La maîtrise d’outils et de solutions informatiques liés au secteur du numérique, du digital et de l’innovation est donc un atout très apprécié. L’ingénieur d’affaires spécialisé doit également être à l’aise avec les principaux CRM (logiciels de suivi client et de gestion des contacts).

Ses principales fonctions consistent à :

  • réaliser une analyse des besoins clients de l’entreprise
  • mettre en forme des propositions commerciales attractives
  • gérer le portefeuille clients de l’entreprise
  • répondre à des appels d’offres
  • suivre les besoins des clients
  • réaliser une veille sur les produits numériques, informatiques, liés au marché qu’il représente
  • développer la clientèle de l’entreprise (négocier, prospecter, anticiper les besoins)

La formation idéale pour devenir ingénieur commercial

Exerçant un métier à la fois technique et relationnel, l’ingénieur d’affaires est généralement spécialisé dans son domaine d’intervention. Il doit en effet être à même d’effectuer des propositions commerciales, d’argumenter sur l’intérêt et la qualité des produits et solutions proposées, convaincre et négocier.

Le Mastère professionnel Ingénieur d’affaires (Bac + 5) proposé par l’Euridis Business School allie l’apprentissage de connaissances techniques et de pratiques commerciales. La formation en alternance allie formation théorique et mise en pratique des connaissances sur le terrain, à travers des stages en entreprise. Trois spécialisations sont proposées : Business Developer (2 ans), Vente de solutions digitales (2 ans) ou MBA ingénieur d’affaires (1 an).

Ingénieur commercial : un métier très recherché

Les entreprises peinent à recruter des candidats bien formés. Selon une étude réalisée par le Syntec numérique en 2016, les ingénieurs commerciaux font ainsi partie des profils professionnels les plus recherchés dans le secteur des ESN. Il reste pourtant boudé par les jeunes diplômés. Les entreprises ont généralement affaire soit à des profils de commerciaux, soit à des profils d’ingénieurs. Ce qui ne répond pas forcément à leurs attentes.

Quel salaire pour les ingénieurs d’affaires IT ?

Les ingénieurs commerciaux perçoivent un salaire compris entre 2 000 et 3 600 € nets/mois en début de carrière professionnelle. Après trois ans d’exercice, ils peuvent prétendre à 3 600 € et jusqu’à 5 500 €/mois.

97 % des jeunes diplômés d’Euridis Business School issus du cursus Mastère professionnel Ingénieur d’affaires trouvent un CDI dans les 3 mois qui suivent la fin de leur formation.

 

inscription-concours-euridis

Euridis Business School représenté au concours Microsoft

Le 24 Avril 2017 – 

Le 30 Mars dernier, 3 euridissiens actuellement en mastère ingénieur d’affaires ont participé au concours Microsoft.

Félicitation à eux 3 et un grand bravo à Audrey qui termine 3 ème sur les 500 participants !Audrey-lolliot-concours-microsoft

Voici un retour personnel sur leur participation :

Clément Alexandre : « Pour ma part, j’ai dû réfléchir à tous les aspects inhérents relatifs à un lancement de produit. En effet, j’ai imaginé une cible et un mix marketing pour les deux imprimantes new génération de la marque HP. Il m’a fallu étudier le marché, comprendre les usages propres à ces deux produits mais aussi déterminer une fourchette de prix à travers un sondage. C’était très amusant car le sujet change des problématiques habituelles, rencontrées dans notre secteur. Enfin, je vous invite tous à tenter votre chance l’année prochaine surtout quand nous avons à la clé, la possibilité de remporter une cagnotte de 8000€. »

Le Pennec Pierre : « Le concours IPAG Powerpoint Battle est l’occasion de se challenger en répondant à une vraie problématique d’entreprise. Pour ma part j’ai répondu à la problématique donnée par CA Technologie « l’agilité est-elle le passage obligé de l’innovation en entreprise? » Une expérience humaine enrichissante, à la fois personnelle et professionnelle dans le but de se démarquer le jour J. C’est intense, on en apprend toute la journée ! Le niveau est très élevé, il y a autant de réponses différentes que de candidats. C’est agréable de participer à un tel concours dans une super ambiance. Enfin, l’occasion de partager un bon moment en supportant les gens de notre école jusqu’en finale ! Ce qui a plu dans ma réponse, la couverture très vaste de mon sujet et une approche horizontale. Ce qui a manqué, entrer dans un niveau de détail très profond et une approche plus concrète dans les équipes d’une entreprise. En bref, un stop aux portes de la finale motivant pour la prochaine édition et faire mieux que le top 15%. »

 

Lolliot Audrey : « « Collaboration, Rapidité, Expérience client : l’agilité devient-elle le passage obligé de l’innovation en entreprise ? »
J’ai traité le sujet dans sa globalité en abordant dans un premier temps l’agilité technologique et organisationnelle, puis l’agilité en tant que méthode et enfin l’agilité comme point centrale de la culture d’entreprise.
Les besoins consommateurs évoluant rapidement, les entreprises doivent s’adapter aux changements.
Ainsi l’agilité permet :
– Un fonctionnement horizontal pour une prise de décision à tous les niveaux
– L’intervention du client à chaque étape du projet
– La création de prototype plutôt que la réalisation du projet dans son intégralité
– L’intelligence collective »

 

Quels sont les débouchés après une école de commerce ?

Le 14 Avril 2017 – 

Des métiers divers et variés avec Euridis Business School

Les jeunes étudiants peinent à se tourner vers des fonctions commerciales sur l’hexagone. Or, les entreprises, de toutes tailles recrutent pour proposer leurs produits ou leurs services. Les débouchés de notre école de commerce sont donc nombreux et intéressants. Les postes occupés par les jeunes diplômés ont de belles perspectives d’évolution notamment dans des postes à responsabilité de plus en plus importante. Après l’obtention du mastère Ingénieur d’affaires chez Euridis Business School, vous aurez à coup sur plusieurs proposition d’emploi en CDI, à des niveaux de salaires élevés.

Key Account Manager, Responsable Commercial Compte Clé ou Grands Comptes

Il ne s’agit pas d’un poste de simple commercial puisque son rôle n’est pas uniquement que de vendre. En effet, le responsable commercial compte clé/grands comptes gère l’intégralité d’un compte. La relation entre les différents interlocuteurs sera la clé de ce partenariat.

Pour entretenir ce partenariat, le poste requiert des “savoir-être” et des “savoir-faire” comme avoir du leadership, des compétences en communication et en négociation.

Devenir Ingénieur d’affaires

Acteur central et essentiel dans le processus commercial, l’ingénieur d’affaires s’impose comme le relai entre le client et l’entreprise. Il suit le projet dans le temps. La vente peut durer plusieurs mois voire plusieurs années. L’ingénieur d’affaires aura 3 rôles principaux.

  • assurer la mise en place des projets commerciaux : rechercher les besoins du client et y répondre.
  • assurer la gestion et le suivi du projet : établir et suivre un cahier des charges.
  • assurer une veille sur les avancées du secteur dans lequel se trouve l’entreprise.

Devenir Business developer

Dans les faits, le business developer a pour objectif d’accroître l’activité d’une business unit ou d’une entreprise entière. Il devra donc avoir des connaissances en négociation, vente, communication.. Il aura aussi comme exigence de connaître parfaitement ses clients, les tendances du marché et ses concurrents.

Faire une école de commerce : une assurance de trouver un emploi ?

La forte croissance sur le marché de l’innovation, du digital et du numérique impose aux entreprises de recruter. De plus, le manque de candidats fait de nos euridissiens des profils rares. Nos étudiants sont très recherchés à la sortie de l’entreprise et les débouchés sont nombreux après notre école de commerce. 97% de nos jeunes diplômés signent un CDI dans les 3 mois qui suivent la fin de la formation.

Quels salaires après une école de commerce ?

Nos jeunes diplômés sont rémunérés d’une part fixe et d’une part variable selon ses résultats au long de l’année. Un jeune diplômé euridissien peut toucher entre 40 000€ et 50 000€ par an en début de carrière. En fin de carrière, il pourra espérer monter jusqu’à 70 000€. Ces fourchette de salaires sont indicatifs et diffèrent suivant les secteurs d’activité et la taille de l’entreprise.

Interview Alexis Duchene – Gartner

Le 23 Février 2017 – Devant une salle comble de jeunes et talentueux Euridissien, Gartner a su projeter nos alternants vers un avenir Londonien.

Avec plus de 11.500 clients dans le monde, Gartner est une multinationale américaine développée dans près de 85 pays. Référence dans le milieu de la vente pour ses méthodes, Gartner donne aux dirigeants le plan d’organisation de leurs entreprises sur les prochaines années.

C’est avec grand plaisir que nous avons reçu quatre représentants de cette belle société dont deux RH. En effet, leur but de leur venu est de recruter de futurs Ingénieurs d’affaires comme Alexis Duchêne qui seront prêt à développer le business des clients français de Gartner.

Avec la volonté de piocher l’équipe de demain à la source, le choix de cette conférence chez Euridis était donc logique. Très proactive, la RH du groupe nous a confié la phrase suivante : « pourquoi attendre qu’ils viennent à nous lorsque l’on sait où ils sont ? ». Bien évidemment, il s’agit de nos étudiants hors normes, bilingues en anglais et formés aux technique d’Euridis.

Spécialisée dans la vente en B to B et dans le secteur des hautes technologies, Euridis possède l’ensemble des atouts pour former les commerciaux 2.0 de demain. En effet, l’école compte dans ses rangs de brillants alternants s’illustrant dans les compétitions nationales telles que les négociales et qui finissent dans les meilleures entreprises du monde de l’IT.

Alexis Duchêne a été le premier Euridissien à avoir emboité le pas en tentant l’expérience chez Gartner mais nous pouvons d’ores et déjà affirmer qu’il sera bientôt rejoint à Londres par des compatriotes de l’école. La question reste combien ?

Après la conférence animé par Gartner, nous avons aussi voulu en savoir plus sur Alexis DUCHENE, ancien Euridissien travaillant depuis un an chez Gartner. C’était sans aucun doute le mieux placé pour répondre à nos trois questions… In english of course !

conference-gartner-euridis

« So we are with alexis Duchene. An ex euridissien student. Now, he is present today to present himself and talk about his company Gartner. Alexis, thank you to be here. »

 Can you introduce yourself ?

« I’ve been at Euridis Business School for two years (2014 to 2016). Euridis hired me in Gartner Company : I met Gartner employees during a european sales competition  (Sylvain Fantoni choose me to represent the school). So now it’s been a year working in Gartner. After my work-and-study-pragram I decided to leave France to try the International experience. But i believe a lot of student have done that before ».

J’ai étudié à Euridis pendant deux ans (de 2014 à 2016). C’es en fait grâce à Euridis que j’ai pu décrocher mon job chez Gartner : Je les ai rencontrés au concours européen de vente (Sylvain Fantoni m’a choisi comme un des représentant de l’école). Cela fait donc un an que je travaille chez Gartner. Après mon alternance, j’ai décidé de quitter la France pour essayer l’expérience internationale comme beaucoup d’étudiants euridissiens l’ont fait avant moi.

Ok perfect thank you! Can you tell us more about your role at Gartner?

« Yes, my role at Gartner is Account Manager : i’m taking care about some gartner clients and my role is basically to deliver value to them to make sure that we do help them in there most critical business priorities to help them grow quicker and faster and to prevent risks. Another part of my job witch is « taking care of new clients for gartner ». So it’s kind of 80/20 split. 80 percent is taking care of my clients and 20 percent is to find new clients. »

« Oui, chez Gartner je suis commercial Gestionnaire de Compte : je m’occupe de certains clients ; ma mission est essentiellement de délivrer de la valeur aux entreprises : les aider à grandir plus rapidement tout en prévenant l’aspect risque. Une autre partie de mon travail consiste à gérer de nouveaux clients pour Gartner. C’est donc une sorte de partage 80/20. 80% pour l’élevage de mes clients et 20% pour en trouver des nouveaux. »

Finally, what advise would you give to a euridis student who is thinking about a career at Gartner ? 

« I think the main thing is to try ! Basically you have nothing to loose. I know that a lot of people considering working out of France, they might be afraid of leaving family, leaving friends so it big changes. So, do it right, you have nothing to lose. Most you are young. Do it now because if you wait, you will have regret and you will not do it after. On my side, Gartner is a great experience, working with a lot of smart people. For me it’s one of the greatest company in the world. Basicaly it helps people grow as a person but as a professional of sales. So that’it. Just Do it. Ask questions, be curious and Do it. »

« Je pense que le plus important est d’essayer! Parce que vous n’avez rien à perdre, je  sais que beaucoup de gens envisagent de travailler hors de la France… Certes, on a souvent peur de quitter sa famille, ses amis. C’est une décision importante mais qui vaut le coup d’être prise. Alors, faites-le, vous n’avez rien à perdre. La plupart d’entre vous êtes jeune. Faites-le maintenant parce que si vous attendez, vous pourriez le regretter et il sera trop tard pour vous pour revenir en arrière. De mon côté, Gartner est une superbe expérience, je travaille avec beaucoup de gens très intelligents, j’en apprends énormément sur le fonctionnement stratégique des entreprises… Pour moi, c’est l’une des meilleures écoles au monde. De manière générale, Gartner vous aide à grandir en tant que personne mais aussi en tant que professionnel de la vente. Donc pour résumer, posez des questions, soyez curieux, n’ayez pas peur et faites-le ! »

Une Journée Portes Ouvertes réussie pour Euridis

 

Le 15 Février 2017 – Le Samedi 21 Janvier a été encore une fois l’occasion pour Euridis de briller

Après avoir rencontré les candidats sur les différents événements et salons, Euridis les a conviés au sein de l’établissement ce Samedi 21 Janvier entre 14h00 et 17h30.

Cette Journée Portes Ouvertes a encore une fois été organisée en partenariat avec le groupe projet JPO actuellement en mastère.
Bien entendu, cette journée a demandé une bonne préparation et plusieurs personnes étaient présentes pour accueillir les futurs candidats :

 

Bernard HASSON (Directeur Général), Nnali ADAMU SANI, Monika KASIARZ, (Ancien Etudiants) ainsi que Fodie KEBE (Ingénieur d’affaires chez UMANIS) et Kahina IDIRI (Ingénieure d’affaires au sein de SCC).

le-directeur-JPO

Un programme sur mesure

Pour répondre aux interrogations des candidats, le programme de cette JPO a été fait sur mesure :

Partie 1 : Présentation en amphithéâtre

    • Présentation de l’école
    • Présentation du concours d’entrée
    • Conseils pour la préparation au concours
    • Retour d’expérience

Partie 2 : Visite de l’école et ateliers

    • Discussion libre, Quizz axé nouvelles technologies, atelier crêpes, présentation des groupes projet communication & BDE et réponse aux questions

JPO-euridis-fevrier

La grande gagnante du Quizz est…

Félicitation à Akrour Asma pour avoir remporté le challenge QUIZZ et bénéficier ainsi des frais d’inscription au concours offerts.

Cette journée a été une réussite avec une centaine de personnes présentes venues découvrir notre école de commerce.

Pour ceux et celles qui souhaitent participer à notre future JPO le 8 avril 2017 c’est pas ici !