Le métier de Webmarketer (ou webmarketeur), aussi appelé chargé(e) de marketing digital est un(e) spécialiste du web et du marketing qui définit et met en œuvre une stratégie digitale, un relais de la stratégie marketing de l’entreprise sur les principaux supports digitaux.

Le Webmarketer émerge depuis environ 10 ans suite à la croissance rapide du digital aussi bien dans les entreprises que dans les habitudes des consommateurs. Le webmarketer un spécialiste qui concentre plusieurs compétences : celles du web et du marketing, pour optimiser la visibilité de l’entreprise sur les supports digitaux.

Par le biais de techniques comme le référencement naturel et payant, display, réseaux sociaux, affiliation, tracking, le chargé marketing digital oriente sa stratégie avec l’œil rivé en permanence sur l’évolution des tendances et des technologies.

Les missions du Webmarketer

Le web marketer a pour mission principale d’augmenter le trafic, la visibilité et les ventes de son entreprise par le biais d’outils digitaux.

  • Mettre en place et suivi d’une stratégie digitale en accord avec la stratégie marketing de l’entreprise
  • Concevoir un site internet (arborescence, ergonomie, ligne éditoriale, fonctionnalités du site)
  • Créer des actions de communication et de promotion autour du site, en utilisant les techniques spécifiques du web : SEO (référencement gratuit), SEM (référencement payant), SMO (réseaux sociaux), affiliation, marketing viral, marketing d’influence …
  • Se coordonner les partenariats comme les webmaster, webdesigner, community manager …
  • Analyser de l’acquisition, la fréquentation et la fidélisation à l’aide d’outils de reporting, d’outils de statistiques et de gestion de base de données
  • Veille constante sur les évolutions du marché, des usages de consommation et tendances.

Webmarketer : quelles évolutions professionnelles ?

Après quelques années d’expérience, le webmarketer peut évoluer vers un poste d’encadrement : la direction du service web, marketing ou webmarketing. Le webmarketer peut également évoluer vers une orientation de conseil. D’autre part, grâce à ses compétences multiples, un webmarketer peut se spécialiser et accéder à des postes à double compétence : Webdesigner, Traffic Manager, Community Manager, Rédacteur Web …

Les qualités pour devenir Webmarketer 

Le candidat doit avoir des connaissances solides, une bonne approche de la culture web globale, et le goût pour l’investigation. Nouvelles tendances, usages, techniques, outils, innovations seront ses points forts pour être réactif et proposer des solutions digitales adaptées. Organisation, polyvalence et rigueur seront des qualités nécessaires pour naviguer entre les différents sujets d’une stratégie de communication digitale. Le Webmarketer doit avoir une capacité d’analyse qui lui permettra de mesurer et d’améliorer ses actions e-marketing. Il doit avoir un esprit d’équipe et un bon sens relationnel car il est en contact permanent avec les autres membres de l’entreprise (service technique, commercial, communication).

Vous avez toutes les qualités réunies pour devenir Webmarketeur (ou Chargé(e) webmarketing) : postule à nos offres d’alternance ou de stages et débutez votre Bachelor Pro Marketing Digital et Commercial en alternance.

Le salaire d’un Webmarketer

Un webmarketeur junior peut être rémunéré entre 24 000 et 32 000€ annuels.

Après quelques années, le salaire du webmarketer peut varier entre 35 000€ et 45 000€. La rémunération peut évoluer en fonction de l’importance du poste par rapport à l’activité de l’entreprise, de l’expérience, de la spécialisation et des missions confiées au Webmarketer.

Les diplômes pour devenir Webmarketer

Vous pouvez vous diriger vers le Bachelor Pro Marketing Digital d’Euridis – Ecole de commerce qui vous apprendra à établir une stratégie digitale. Spécialisée dans la vente BtoB de haut niveau, notre école de commerce assure la reconnaissance de ses titres vis-à-vis des entreprises. Cette formation en alternance vous permettra d’obtenir des compétences pratiques, et techniques, fortement appréciées par les entreprises du numérique.

La formation de Growth Hacker après un Bac+2 ou un Bac+3 :

Nous formons chaque année 2500 étudiants dans toute la France, à des métiers et secteurs qui ne connaissent pas le chômage.